Imra expose Dans la Cuisine

Caroline MONTAVA de son nom d'artiste Imra est née en novembre 1977 à Nogent sur Marne, d’un père pied noir et d’une mère originaire de Touraine.

Son enfance fut rythmée par les récits d’Algérie que sa grand-mère paternelle lui racontait autour d’un café et de petits gâteaux. Cette attirance pour l’orient est née dans cette cuisine où trônait un poster géant de Marcel CERDAN.

Son goût pour l’artistique et la création lui vient de sa plus tendre enfance. De nature solitaire, elle écrivait beaucoup de poèmes et dessinait des arabesques et autres motifs orientaux à la plume et encre de Chine. Elle commença à mixer les matériaux comme du sable, des perles, du bois.

A chaque vacance, chaque Noël, chaque anniversaire il y avait toujours des choses à créer, à inventer, à peindre.

Elle aimait également l’aspect technique des systèmes comme par exemple les circuits électriques. Elle pouvait passer des heures à brancher des fils et diodes pour observer leur fonctionnement.

Ses parents ne voulant pas installer de télévision à leur domicile, l’ont poussée à créer une antenne faite de bric et de broc et à l’installer sur un vieux poste rangé dans un grenier ; elle pouvait ainsi suivre les émissions dont tout le monde parlait à l’époque.

En 1987, Caroline a 10 ans et c’est à cette époque que son père ingénieur de métier, emmena toute la famille au Mexique. Ils y vécurent un peu plus de 2 ans. Ce séjour fut un moment important dans sa vie.

Cette époque, fut néanmoins difficile car scolarisée au lycée franco mexicain, elle n’y trouvait pas sa place. Elle n’y avait pas d’amis et subissait les moqueries de ses camarades expatriées comme elle. Elle s’est donc renfermée sur elle-même. Une certaine mélancolie s’est installée. Elle écrivait beaucoup de poèmes à cette époque.

Les moments de découverte du pays étaient pour elle comme une délivrance. La ville de Mexico étant très polluée, son père les emmenait visiter divers endroits le week-end. Les couleurs vives, la faune et la flore du pays ainsi que l’architecture lui ont fait voir ce voyage sous un autre aspect. Mais par-dessus tout elle découvrit, au contact des mexicains, une bienveillance et une gentillesse inégalées encore à ce jour. Sa sensibilité à ce qui l’entourait en a été décuplée.

De retour en France, son parcours de lycéenne fut chaotique et après 3 années à tenter d’intégrer un cursus « normal » d’études, elle fit un pas en arrière pour mieux avancer. Elle ira apprendre les techniques de couture sur cuir et tissus via un BEP CAP matériaux souples.

Cette époque ne fut pas la plus prolifique en terme de créativité mais elle en ressortie avec ses diplômes en poche et une motivation sans faille.

Elle quitta le nid familial à l’âge de 20 ans pour continuer ses études dans le nord de Paris ; après une 1ere d’adaptation Sciences et Techniques Industrielles et un baccalauréat obtenu avec mention, Caroline entama un BTS stylisme / modélisme (1999). Au bout de 3 mois, ne se sentant pas à sa place, elle arrêta ses études et se mit à travailler, boulevard Saint Germain, comme conseillère de vente et passa très vite de ce poste à adjointe. Elle découvrit alors un quartier où l’architecture, la culture et l’histoire se mêlaient admirablement.

En 2002 une opportunité s’offrit à elle ; Caroline intégra donc la fonction publique où elle ne cessa d’apprendre et de proposer des innovations qui lui étaient souvent refusées car trop innovantes ou trop coûteuses pour cette époque (solutions écologiques et énergétiques).

Pour autant, ces refus ne la découragèrent pas mais de 2005 à 2010 elle fit une pause pour fonder son foyer.

En 2013, après des cours du CNED validés avec succès (comptabilité, logistique industrielle) et un projet d’innovation présenté et validé, elle reprit ses études et se dirigea vers la comptabilité. Une fois son examen obtenu, un poste fut créé pour elle dans le service où elle passa sa soutenance.

En 2015, elle intégra donc un back office financier, poste qu’elle occupe encore à ce jour.

En Mars 2019, sentant toujours ce manque en elle, Caroline prit conscience que la création était un exutoire et une incroyable manière de s’exprimer autrement qu’avec des paroles.

Elle se découvre un peu plus à chaque création. Son évolution artistique la transporte dans différents univers, univers dont elle en ressort, aujourd’hui, 4 collections au sein desquelles se mélangent motifs et matériaux (billes de verre, leds, toiles coton, bois, clous, fils tendus, vinyles …). Elle est en perpétuelle recherche de nouvelles formes, de nouvelles techniques, de nouveaux supports.

Elle intègre désormais à son catalogue de créations, des fresques murales, des têtes de lit, des paravents, des boîtes à chapeau…

Elle ne cesse de puiser son inspiration dans ce qui l’entoure, au contact des autres. Les échanges sont importants pour elle. Cela lui permet de se poser des questions et d’évoluer. Sa nature est enjouée et sociable. Pour autant Caroline a toujours besoin de ces moments de solitude et de calme qui lui permettent d’imaginer de nouvelles créations.

En Janvier 2020, elle créé sa micro entreprise sous le nom de 100pour100positive.

Bienvenue dans son univers.

Découvrez les œuvres d'Imra Dans la Cuisine du 2 mars au 3 avril 2020. L'entrée est libre.

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon